Publié

En marchant

February 8, 2020

1/29
Please reload

C'est aussi par là !
  • Facebook Classic

Sans Espoir

 

Tu regardes vaquer toutes ces familles souriantes

Tu regardes rire ces deux fillettes insouciantes

Dans ton regard, il n’est question de jalousie

Dans ton regard, il y a juste un peu d’envie

 

Déraciné, car plus rien ne pouvait te retenir

Dans ton pays, il n’y avait aucun avenir

Dans ta ville, tu n’aurais trouvé que la mort

Alors tu es parti, pour contredire le sort

 

Tu n’as pas hésité longtemps à fuir

Il y avait de l’autre côté de la montagne

Une petite lumière de vie, pour en sortir

La possibilité d’un songe, autre que le bagne

 

Sans papiers ou sans réel domicile

La plupart du temps les deux

De petits boulots, en travail au noir

La plupart du temps sans espoir

 

En amassant de-ci de là, tu as fini par récolter

Suffisamment pour payer les chiens de passeurs

Une vie entière laissée aux mains des menteurs

Toi, tu as eu de la chance, tu as réussi à passer

 

Seulement voilà, de l’autre côté de tes contrées

La vie reste loin de ce que tu avais imaginé

Personne ne t’attendait, tu t’en doutais

Ici pas plus qu’ailleurs on ne te voulait

 

Tes problèmes ? personne n’est concerné vraiment

Au mieux, on détourne le regard pudiquement

Ta présence embarrasse, tu portes ta vie comme une croix

Elle est toujours un calvaire, mais ici c’est ton choix

 

Sans papiers ou sans réel domicile

La plupart du temps les deux

De petits boulots, en travail au noir

La plupart du temps sans espoir

 

Tu évites les uniformes, le soir tu rases les cités

Tu ne demandes pourtant qu’un peu d’humanité

La jungle d’ici n’est qu’un zoo, où tu es caché

À côté de l’enfer duquel tu as pu t’extirpé.

 

La peur est ta sœur, l’angoisse ta compagne

Rien n’est rose, pour toi pas de champagne

Jamais tu ne rentreras, jamais tu ne retourneras

S’ils te prennent, d’une façon ou d’une autre tu reviendras

 

Si tu as fui une vie qui n’était que cris

Pour autant ton avenir est loin d’être écrit

Pour le moment, tu erres sans but précis

Juste celui de courir plus vite, encore indécis

 

Sans papiers ou sans réel domicile

La plupart du temps les deux

De petits boulots, en travail au noir

La plupart du temps sans espoir

 

Sans papiers ou sans réel domicile

La plupart du temps les deux

De petits boulots, en travail au noir

La plupart du temps sans espoir

 

Sans papiers ou sans réel domicile

La plupart du temps les deux

Nous vivons sans franchement se soucier de toi

Personne ne se sens impliqué, pas même moi

Please reload

C'est aussi là !

  • Facebook Classic

© 2015 - HG -